Adhérer
Actualités

Actions en faveur des pelouses calcicoles

Publié le 13 février 2020 dans Pelouses sèches
Actions en faveur des pelouses calcicoles

En 2019, l’ANVL s’est lancé, avec une nouvelle vigueur, dans un programme d’actions en faveur des pelouses calcicoles.

Milieux naturels parmi les plus emblématiques de la région, les pelouses et coteaux calcaires d’Île-de-France ont été façonnés par le développement des activités agricoles et notamment par la pratique agropastorale séculaire. Autrefois pâturés, la plupart des coteaux et pelouses sont désormais abandonnés à l’exception de certains secteurs faisant l’objet d’une gestion conservatoire.

Mobilisée depuis de nombreuses années pour la préservation des pelouses calcicoles, l’ANVL constate malheureusement une nette régression de ces milieux qui, faute d’entretien, tendent à se refermer au profit de fourrés arbustifs puis de boisements. Soucieuse d’impulser une dynamique favorable à leur restauration, un programme d’actions a été établi sur 5 ans et lancé en 2019 grâce au soutien financier de la Région Île-de-France, de la fondation PLACOPLATRE et d’une part d’autofinancement.

Les pelouses calcicoles sont des milieux ouverts composés en majorité d’herbacées capables de se développer sur un sol sec, filtrant et pauvre en matière organique. La flore capable de s’y exprimer est donc très spécialisée et par conséquent rare. Elle est d’autant plus menacée par la disparition progressive de ces habitats liée à la déprise pastorale enclenchée dans les années 1950.

Hippocrepis fer-à-cheval (Hippocrepis comosa), espèce typique des pelouses calcaires

Ce programme d’actions est décliné en 5 axes de développement. Tout d’abord une phase d’état des lieux des connaissances du territoire complétée par une phase de renforcement et d’évaluation des connaissances. Ces deux premiers axes initiés en 2019, seront complétés les années suivantes par des actions de protection, de gestion puis de communication et de sensibilisation.

La partie état des lieux a consisté à valoriser les bases de données naturalistes régionales afin de réaliser une pré-cartographie des pelouses calcicoles connues ou potentielles. Elle s’est également basée sur les travaux du Conservatoire Botanique du Bassin Parisien (CBNBP) concernant les sous-trames calcaricoles identifiées en Ile-de-France. Une base de données foncière a ensuite été créée afin de recenser les propriétaires de parcelles de pelouses. Pourquoi ? Afin de pouvoir les sensibiliser et les contacter pour essayer de mettre en place des actions de gestion sur leurs sites.

Une fois les zones à prospecter identifiées, une phase d’inventaire a été lancée à l’aide des bénévoles de l’association afin de vérifier la présence ou non d’habitats de pelouses, ainsi que leur potentiel de restauration. Cette période de terrain sera relancée les deux prochaines années.

Pelouse dégradée à Nanteau-sur-Lunain

Dans une optique de hiérarchisation des sites et des enjeux, une réflexion est menée autour de la création d’un indicateur et de la création d’une fiche de terrain adaptée pour y répondre. Un groupe technique a été formé au sein de l’association pour échanger sur la construction d’un tel outil.

L’objectif principal de ce programme est de pouvoir lancer des actions de restauration des pelouses calcicoles, mais aussi de voir un retour au pastoralisme qui permettait d’entretenir et de conserver ces milieux. Des prises de contacts ont été établies et se poursuivent avec des acteurs du monde agricole pour discuter sur les difficultés et les potentialités d’un tel retour.

Enfin et grâce à des partenaires de longues dates, nous avons pu lancer des actions de gestion sur le site de la Vallée du Cygne à Moret-sur-Loing où PRO NATURA Ile de France, le conservatoire d’espaces naturels d’Ile-de-France, est propriétaire de parcelles de pelouses calcicoles.

Chantier nature réalisé avec les salariés de Wavestone sur les parcelles PRO NATURA Ile de France à la Vallée du Cygne

Trois chantiers nature ont été réalisés en 2019 sur le coteau grâce au mécénat de l’entreprise Wavestone et à la force vive des élèves de « BTS Gestion et Protection de la Nature » et de « Bachelor Gestion et Valorisation Naturaliste » de Diderot Education. En retour à leur implication, des animations ont été réalisées afin de les sensibiliser à l’importance de ces milieux et des actions de gestion qu’ils ont mis en place.

Par ailleurs, PRO NATURA Ile de France poursuit avec obstination son action de maîtrise foncière, maîtrise foncière qui a permis les premières actions de restauration des pelouses calcicoles par l’ANVL. Pour l’y aider, vous pouvez apporter une contribution financière même modeste en ligne (http://www.pro-natura-idf.fr). Enfin, sur les terrains de PRO NATURA Ile de France en Essonne, c’est NaturEssonne qui mène une action semblable sur les pelouses (http://www.naturessonne.fr/).

Pour terminer nous remercions vivement l’ensemble de nos partenaires ainsi que les bénévoles qui ont participé à la bonne réalisation ainsi qu’à la mise en œuvre de ce programme pour l’année 2019 sans qui cela n’aurait pas été possible.